La boxe est un sport de combat où deux adversaires s’affrontent sur ring afin de retenir un vainqueur. Toutefois, plusieurs techniques sont interdites pour éviter des cas graves de blessures. Voici des techniques non recommandées dans ce sport.

Frapper dans certaines parties du corps

L’objectif de la boxe n’étant pas de nuire à son adversaire, certains coups sont interdits. Frapper son adversaire en dessous de la ceinture est strictement interdit. Pour le boxeur, il est également interdit d’engager des coups dans le dos ou derrière la tête de l’adversaire. Frapper sans appui au sol n’est de même pas autorisé dans cette discipline sportive. Lorsque le boxeur réussit à mettre au sol son adversaire, il ne doit plus lui porter des coups.

Tourner le dos à l’adversaire

Dans la boxe, seuls les coups de face sont comptés. Le boxeur n’est donc pas autorisé à faire dos à son adversaire au cours du combat. Adopter cette attitude suppose que celui-ci fuit les coups et le combat au moment du jeu. Si le signal est lancé lors du combat, aucun des boxeurs n’a le droit de serrer son concurrent. S’appuyer sur l’adversaire n’est pas autorisé dans le jeu. De même, pousser ou tirer l’adversaire est strictement interdit pendant le match sur le ring.

Combattre son adversaire pendant la période de repos

Étant donné que ce sport nécessite assez d’énergies et de forces physiques, plusieurs pauses sont observées au cours du jeu. Après quelques minutes de dur combat entre adversaire, l’arbitre suspend momentanément le combat et retourne chaque boxeur au repos. Pendant cette période, il est interdit à tout boxeur d’affronter son vis-à-vis. Si le boxeur profite de l’inattention de son adversaire au moment de la pause pour lui envoyer des frappes, les points ne lui seront pas accordés. Ce moment est destiné à prendre des consignes auprès de l’entraîneur.

Que retenir ? Pour la sécurité des boxeurs ainsi que l’attractivité du jeu, certaines pratiques sont interdites dans la boxe. Ne pas observer ses interdictions expose les fautifs à des sanctions conséquentes.